« back
girl-meets-geek-22nd-jan-300x300

Girl Meets Geek sur des jeux au CES ’14

Cela fait déjà quelques semaines que le CES nous à montré ses nouveautés impressionnantes et nous commençons tout juste à digérer tout ce qui a été présenté. Nous avons discuté avec la blogueuse tech « Girl Meets Geek » qui a annoncé les prix de NAVGTR au CES de cette année (les candidats peuvent être vus sur http://navgtr.org/nominees/), pour discuter en autres de l’avenir du jeu.

Parlez-nous de votre expérience au CES de cette année.

Je crois que le CES de cette année se révèle être un tournant pour l’industrie. Les nouveaux sujets (la santé, le vieillissement, les enfants, le durable) se développent à vitesse égale avec les sujets de tous les jours du CES: Panasonic, Sony, Canon, Epson, Samsung, etc. J’espère que cela signifie que les consommateurs peuvent s’attendre à des produits adaptés à leur mode de vie de tous les jours, au lieu d’une guerre des journaux sur la couverture sur 4G ou les téléviseurs 3D.

Du point de vue d’un journaliste, la différence à propos du CES de cette année est la croissance de la pratique qui consiste à se promener dans les étages du CES pour copier les designs et idées des autres. Beaucoup de réunions et annonces presse ont été faites plus personnellement et dans des suites d’hôtel au lieu de l’étage principal. Avec la guerre des brevets en plein essor, ce n’est pas une surprise pour moi que les entreprises et les individus soient plus prudents à propos de leurs produits. Je pense que cela est nécessaire dans un monde qui pousse chaque individu et chaque produit à « y arriver d’abord », au lieu de « mieux faire ».

Dans l’ensemble, le CES continue d’être le point culminant de mon année, non seulement pour les gens que je rencontre et avec qui je forme mon réseau, mais parce que je crois que la technologie a la responsabilité de rendre la vie meilleure à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Je quitte l’évènement avec un sentiment d’inachevé, à part pour une petite sélection de produits.

IMG_4974

Que pensez-vous de la Playstation de Sony ? Pensez-vous que le « cloud gaming » est l’avenir ?

La Keynote de Sony s’est ouverte avec Gary Shapiro (président de la CEA) indiquant que, historiquement, les perturbations dans l’industrie ont poussé la technologie la plus loin. Lorsque Kazuo Hirai a pris la scène, je me suis souvenu pourquoi je l’aimais bien, il a un visage sympa ! La majeure partie du CES est un spectacle de magie avec des éclairs et de courtes rafales de lumière. J’ai tendance à m’y intéresser un peu plus quand je vois les chefs d’entreprise directement.

Ainsi, il nous dévoile à la Playstation 4. La GRANDE annonce. Nous avons vu le succès du Cloud dans l’industrie du jeu avec Steam et Valve; tout comme dans l’industrie du cinéma et de la télévision avec Netflix, Sony présente donc Playstation Now. Ce qui semblait nécessaire, après Microsoft, la Xbox One et le Cloud Gaming. Lorsque je pensais que Nintendo menait la partie, il semble que ce soit maintenant Sony et Microsoft, ce qui est assez décevant. C’est la que mon sentiment d’inachevé s’explique : si tout le monde fait pareil, aucun ne sortira du lot.

IMG_5068

Personne ne veut l’admettre, mais il y a 3 ans, quand DISH introduisait la capacité pour tout périphérique de diffuser de multiple flux en même temps, je savais que ce serait un gros changement, non seulement pour la télévision, mais pour tous les périphériques. J’ai pensé que dans un premier temps, Sony attirerait les joueurs sur la diffusion de jeu ainsi que le stockage et le téléchargement de leurs données depuis le cloud, parce que c’est bien moins cher que que de continuer de fabriquer et lancer de nouveaux jeux.

Il est intéressant de voir l’évolution des années 2000 et la plupart des serveurs, ayant «geeks» au début d’accueillir des jeux, des émissions de télévision et des films. Nous nous adaptons, mais dans le sens inverse. Il ya quelques problèmes quand il s’agit de médias hébergés et services de streaming. Aux États-Unis, nous sommes actuellement dans une lutte sur la neutralité du net qui pourrait littéralement détruire Netflix et d’autres entreprises de streaming. Hébergement des médias dans le nuage est toujours associé à des préoccupations sur la vie privée ou sur les droits d’auteurs. Malheureusement, nous n’avons pas encore commencé à poser les bonnes questions sur la propriété, la vie privée et la sécurité. Je n’ai aucun doute que nous allons y arriver, mais comme Gary Shapiro le disait intelligemment, nous avons besoin d’une perturbation et quelqu’un pour dire: «soyons différents. »

Quels sont certains des meilleurs jeux vidéo que vous avez vu cette année et pourquoi?

Mes choix pourraient vous surprendre! (Gardez à l’esprit que je joue encore à des jeux d’ordinateur, WOW, 7th Guest et Myst / Riven.) Je suis de la vieille école et depuis que je travaille et que  je suis devenu parent occupé, quand je joue, c’est raisonnablement.

The Last of Us: Après avoir été salué comme le jeu le plus vendu sur Playstation, je l’ai essayé. L’histoire est beaucoup plus profonde que celle de la plupart des autres. Il met l’accent sur ​​les vérités morales et sur les nuances de gris. Une chose qui m’a attirée dès le début, c’était la capacité d’Ellie à gérer le stress et d’avoir du courage dans des situations difficiles. Joueuses et ceux qui sont nouveaux dans l’industrie ne veulent pas jouer comme les hommes.

The Room: C’est un vieux jeu, je n’ai jamais eu la chance d’y jouer jusqu’à un vol pour San Diego et un peu l’hiver dernier aussi.  J’y ai joué trois fois, en essayant de battre mon record précédent, grognant à chaque fois. C’est du CRACK pour les joueurs. Leur plus récente expansion était correcte, mais ils ont devraient sortir des mises à jour plus régulières pour conserver leur audience.

Going Home: J’ai été surpris par l’interactivité du jeu. C’est un jeu PC où vous cliquez et recherchez des indices quant à pourquoi quelqu’un est absent. La fin n’est pas incroyable mais elle sympa et m’a laissé un authentique sourire. Sans jumpscares, le jeu se concentre sur des idées suggestives, (le culte du diable, l’abandon, la famille et les questions LGBT-friendly.) J’ai adoré le jeu pour son ambiance sonore et pour son gameplay. (Ce jeu m’a rappelé beaucoup  « 7th Guest », datant des années 90, dont j’étais absolument accro).

J’ai joué à d’autres jeux, mais sans grand frisson. Par exemple j’ai joué à un reboot de Lara Croft. C’était correct, mais je n’ai pas pu rentrer dans l’histoire. J’ai eu peur mais je n’ai pas tellement compris le « pourquoi » de tout ça. Ils ont essayé de mettre en valeur la faiblesse de Lara, mais j’ai fini par m’énerver devant mon contrôleur en criant « lève-toi » !

IMG_5065

Nous pensons que « Girl Meets Geek » résume le jeu vidéo du CES assez bien ! Êtes vous d’accord avec elle ? Êtes-vous un joueur dont l’avenir est dans le nuage. Suivez Kate-Madonna sur son blog ici :  http://www.girlmeetsgeek.com, et rejoignez-nous sur le nôtre pour plus de nouvelles sur le Cloud.

Laisser un commentaire