« back
mobile

L’avènement des services contextuels

Le Mobile World Congress et le développement des services contextuels, ou comment offrir une valeur immédiate pour les consommateurs et les entreprises ?

« Près de 20% des utilisateurs de téléphones portables – soit près d’un quart de la population dans le monde entier – utiliseront un smartphone au moins mensuellement en 2014 »

Cette adoption massive de nouveaux appareils ouvre un large éventail de nouvelles opportunités pour les entreprises. Une tendance clé repérée à #MWC identifie ce que nous appelons les services contextuels. Wikipedia les définis ainsi:

« La conscience du contexte est une propriété des appareils mobiles qui est définie comme complémentaire de la connaissance de l’emplacement. Considérant que la situation peut déterminer comment certains processus dans le fonctionnement du dispositif, les contextes peuvent être appliquées avec plus de souplesse aux utilisateurs mobiles, en particulier les utilisateurs de téléphones intelligents « .

Mais cette analyse de contexte va bien au-delà des capteurs de géolocalisation tels que nous les connaissons avec des services comme Foursquare. Un grand nombre d’activités et usages peut maintenant être suivi par les smartphones, par exemple Samsung, qui teste le terrain avec un tout nouveau service appelé « Contexte ». L’idée est de fournir aux développeurs une énorme quantité de données liées au contexte et imaginer de nouveaux types de call-to-action: les mots tapés dans le téléphone, les actions sur les applications ouvertes par un utilisateur, capteur de suivi, etc.

Comme Hans Vestberg (PDG d’Ericsson) a résumé: «Plus de communication, plus de contexte ».

BEBihccCYAAxlBe

Il a insisté sur la nécessité d’une meilleure performance du réseau pour les télécommunications au vu de l’utilisation massif du réseau par les utilisateurs nécessitant ces nouvelles fonctionnalités. Comme l’ensemble de l’économie est numérisé, le bon vieux principe « No parking, no business » exprimée par Bernardo Trujillo pourrait maintenant devenir « pas de réseau propre, pas d’affaires ».

Comme pour une bonne étude de cas, Cisco a imaginé une solution contextuelle de santé pour les hôpitaux qui ont besoin de fournir des soins de plus en plus fins pour leurs patients:

cisco-300x252

Les défis dus au réseau sont assez intenses; pour Stéphane Cohen « un bon réseau est tout simplement la base pour une bonne visibilité sur l’Internet » et « avec un mauvais réseau, ce n’est pas seulement une mauvaise expérience fournie aux utilisateurs, mais surtout l’entreprise qui est perdue ». « Le réseau est l’un des éléments de base d’une architecture Internet qui doivent être surveillé et optimisé en permanence car il ne peut pas être vu par utilisateur final ».

Laisser un commentaire