« back
HEVC

HEVC

Le nouveau format HEVC est perçu comme le futur de l’encodage vidéo. Il s’agit de la pièce maitresse de l’avènement de l’Ultra-Haute définition et des contenus 4K. Sa performance avec l’encodage en fait un très bon standard pour ces nouvelles définitions.

Aujourd’hui: H.264

Le standard aujourd’hui est le H.264, aussi connu par le nom de son codec, x264. Ils sont les successeurs bien connus de MPEG-2, utilisés pendant l’ère DVD. C’est une amélioration, appliquant de multiples techniques pour produire des fichiers plus petits. C’est un des formats les plus utilisés aujourd’hui, incluant les Blu-Ray et la télévision numérique.

Demain: H.265

H.265 est l’étape suivante, améliorant le standard H.264 encore plus: it va pousser plus loin l’analyse adapter les tailles de blocs de 16×16 en 64×64, plus adapté à l’ultra-haute définition.

h_265_hevc

Performance

La raison de H.265 est de produire, pour la même qualité, des fichiers de plus petite taille. Il a été rapporté que, selon le contenu, les fichiers encodés avec ce nouveau standard sont 30% plus petits pour de la définition standard, et que ça peut atteindre 50% avec de l’Ultra-haute définition. Des fichiers plus petits signifient moins d’espace de stockage et une bande passante réduite pour la diffusion.
Voici un comparatif de tailles avec un fichier d’exemple, sous différentes résolutions:

Résolution x264 x265 Taille relative
3840×2160 673 Mio 463 Mio 68,80%
1920×1080 355 Mio 193 Mio 54,37%
1280×720 167 Mio 126 Mio 75,45%

Il est déjà là

N’attendons plus pour utiliser le H.265: il l’est déjà. Les matériels récents comme les nouvelles Smart TV incluent déjà le matériel nécessaire pour décoder le H.265. Les logiciels d’encodage et de décodage existent déjà, et on voit même apparaitre les premiers matériels capables d’enregistrer en H.265. Nous nous approchons de l’utilisation globale, prévue pour 2017.
Malheureusement, le matériel plus ancien est plus problématique, et il se peut que l’achat de nouveau matériel soit nécessaire, vu que les périphériques vidéo comme les lecteurs nécessitent un composant matériel émergeant. Donc, si vous voulez profiter de la puissance du nouveau codec, il y a des chances que vous nécessitiez du nouveau matériel.
Un autre problème existe: Vu que le codec nécessite plus d’analyse, les temps d’encodage sont autant allongés.

Problèmes de brevet

Le dernier problème avec HEVC est le problème des licences. H.264 avait un modèle de licensing simple ainsi qu’un bon codec libre d’utilisation extrait du projet VLC. H.265 est une autre histoire: il y a différents possesseurs de brevets avec des règles différentes. Heureusement, ces possesseurs se sont groupés au sein du HEVC Advance group, afin de rendre l’utilisation du HEVC plus facile. Cependant, l’utilisation du HEVC risque de se montrer plus onéreuse que le H.264 à l’avenir.

Le futur

H.265 à un futur assuré. Ses usages apparaissent tout juste et ses performances sont impressionnantes. Le 4K justifie à lui seul son usage, et les contenus en Ultra-Haute Définition sont de plus en plus présents. L’explosion de services comme Netflix, diffusant des contenus haute-définition, pose le problème de bande passante, que HEVC corrige.

Laisser un commentaire