« back

La folie des TLD

Le web change. Oui, il change en permanence, et des fois de manière invisible. Mais ce changement va affecter l’identité des sites web et ça, c’est quelque chose. Qu’est-ce que c’est ?

Les nouveaux TLDs.

Vous vous demandez peut-être ce qu’est un TLD. Dans un nom de domaine, comme iguanaworldwide.com ou google.fr, c’est la dernière partie, après le dernier point. Cette part est souvent un code de pays ou une extension générique comme .com ou .net. Les États-Unis en ont quelques unes en plus pour leur usage, comme .edu ou .gov. C’est ca, un TLD, un Top-level domain. La partie la plus globale du nom.

Depuis un moment maintenant, la signification de cette partie à changé. Des personnes utilisent des « hacks de domaine » et utilisent cette extension comme une partie de leur adresse, perdant l’information du pays. Le premier fut del.icio.us, et beaucoup d’autres utilisent cette technique, comme bit.ly, youtu.be, goo.gl.

Les nouveaux TLDs sont l’étape suivante de cette évolution. En 2011, l’ICANN, organisme responsable de l’attribution de ces noms, à assoupli ses règles et fait place à de nouveaux TLDs. Ces nouvelles extensions peuvent être n’importe quoi pour les communautés en ligne. Ils ouvrent des opportunités pour de nouveaux TLDs plus proches de l’identité des sites webs, comme .photography, .paris et beaucoup d’autres. Les entreprises peuvent faire des propositions de nouveaux TLDs.

De la même manière, on voit aussi apparaître des TLDs internationalisés, utilisant plus que les lettres classiques de l’alphabet anglais, tel que .онлайн (.online).

Ces nouveaux TLDs sont une nouvelle chance pour les sites webs de se forger une identité en ligne basée sur un nom de domaine personnel et cool, et faire que leur nom explicite leur domaine d’activité.

Le processus de lancement est toujours un peu lent et l’accès à ces noms de domaines peut-être long et onéreux. Mais ceux qui veulent vraiment accéder à ces nouveaux à ces domaines ne s’arrêteront pas à ca.

Il y a toujours quelques problèmes techniques avec ces domaines, car certains logiciels ne sont pas encore prêts pour eux et vont poser problème pour l’accès à ces sites – mais avec leur utilisation grandissante, ces détails seront rapidement corrigés.

Laisser un commentaire