Les coulisses techniques de Deezer

Découvrez comment évolue la synergie Iguane Solutions / Deezer, 5 ans après le dernier témoignage de ce client, dans l'article du journal du net http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1171716-les-coulisses-techniques-de-deezer/

Deezer - Iguane : en accord sur la technique

Deezer a été créé en 2006 par Daniel Marhely, un jeune passionné alors âgé de 22 ans. Il s'agit d'un site d'écoute de musique à la demande permettant de créer, échanger ses playlists grâce à un catalogue de plus de 13 millions de titres gratuits et ainsi d'accéder à ses artistes, titres et albums favoris. Deezer compte aujourd'hui 20 millions d'utilisateurs et 6 millions de visiteurs uniques par mois en France.

Découvrez leur site : www.deezer.com/fr/

Iguane : Daniel, d'où vous est venue cette idée ?


Daniel Marhely : J'ai tout d'abord créé Blogmusik en Juin 2006 sur une idée très simple : ne voulant pas me trimbaler de lecteur MP3 à l'époque, j'ai alors mis toutes mes musiques sur un serveur afin de pouvoir y accéder tout simplement de chez moi, du bureau ou encore chez des amis. J'ai ensuite décidé d'en faire un "business" sauf que le concept était complétement illégal ! C'est pourquoi j'ai décidé de trouver un accord avec la Sacem pour pouvoir diffuser la musique sur internet de manière légale. C'est à ce moment-là que Blogmusik a été renommé en Deezer. Aujourd'hui, le principe du site reste le même : accéder à un catalogue musical de 13 millions de titres quelque soit l'endroit où on se trouve et à n'importe quel moment.

Iguane : Comment est né le service Deezer ?


Daniel Marhely :  Nous avons démarré en 2006 avec un seul serveur pendant 8 mois, dont 6 mois pendant lesquels je devais redémarrer manuellement la machine qui ne tenait pas la charge. Le jour où Blogmusik s'est transformé en Deezer, nous avons cherché une société d'hébergement "sérieuse". Sur les recommandations de Dailymotion, nous sommes donc arrivés chez Iguane Solutions.


Stéphane Cohen, alors CEO d'Iguane Solutions, a cru en notre projet et a parié sur nous alors que nous n'avions pas encore levé de fonds. Il nous a aidé à financer une partie des machines (au total 4) pour nous permettre de nous lancer la 1e année. La croissance a démarré rapidement et nous avons du faire grossir l'architecture en conséquence.

Iguane : Qu'attendiez-vous à l'origine de votre hébergeur ?


Daniel MarhelyNous avons démarré la société à 3 dont 2 développeurs. Nous avions l'application à développer et zéro temps pour s'occuper de l'architecture technique et des systèmes. Nous cherchions clairement, dès le début, une société qui s'occupe de l'administration et de l'infogérance, de toute la partie hébergement. Un hébergeur qui ait la capacité de gérer les problématiques de croissance et l'accompagnement sur du long terme. C'est pour cela que nous sommes partis chez Iguane Solutions. Depuis ce jour-là jusqu'à aujourd'hui, tout est intégralement géré et infogéré chez Iguane Solutions.

Iguane : Quels types de services utilisez-vous actuellement ?


Daniel MarhelyNous sommes actuellement clients en hébergement dédié ainsi qu'en infogérance. En France, nous avons un peu plus de 130 serveurs sur le datacenter de Vitry, ce qui correspond à 14 baies. En Californie, Iguane Solutions infogère environ 7 machines : suite à un deal avec Facebook cet été, nous avons déployé une architecture localement pour qu'ils puissent tester facilement avec une bonne qualité de service.

Depuis la création du service, nous avons fait des pics de bande passante autour des 20 Gbps, tout en travaillant avec Iguane Solutions sur l'optimisation de notre transit. Afin de garantir une qualité de service maximum, nous travaillons également avec des CDN.

Iguane : Que pensez-vous des infrastructures Iguane Solutions ?


Daniel MarhelyEn 4 ans, nous avons fait face à plusieurs migrations et changé 3 fois de datacenters ; nous avons inévitablement eu des incidents mais ils ont été parfaitement gérés. De Global Switch à Vitry, nous avons vécu un déménagement qui a duré plusieurs mois ; cela s'est bien déroulé, tout avait été bien pensé car il n'y a eu aucune interruption de service, malgré une légère inquiétude au début.

En terme de réseau, rien à dire, il y a une excellente qualité de réseau et globalement aucun soucis, nous n'avons jamais eu de remontées de problèmes en France au niveau des utilisateurs à ce sujet.

En terme de stabilité des datacenters, nous avons connu la pénurie Global Switch, elle nous a frappé 3 fois (interruption de courant et problèmes de climatisation). Mais depuis 2 ans où nous sommes à Vitry, le SLA est de 100% et il n'y a jamais eu de problèmes que ce soit au niveau de l'infrastructure ou des équipements.

En qualité de service au global, je suis plutôt très satisfait. En termes de compétences, Iguane Solutions a su construire la plateforme Deezer mais a aussi grandi et appris de celle-ci au fil des années de travail avec Deezer ; nous avons évolué et je pense "réussi" ensemble.

Iguane : Que pensez-vous du service d'infogérance ?


Daniel Marhely : Nous sommes 2 ou 3 à interagir avec les équipes d'Iguane Solutions, il n'y a aucun problème de réactivité, on a des réponses dans les heures qui suivent. Depuis 8 mois, nous avons des échanges encore plus constructifs. Nous arrivons à avoir une visibilité sur les planning , sur la mise en place des différents points : nous organisons des réunions, des conf call techniques avec les équipes Iguane Solutions sur une fréquence bimensuelle. De plus, nous sommes en relation via Skype en permanence, ce qui nous procure un support quasi-live et qui est très avantageux voir indispensable pour nous. Je vois Iguane Solutions comme une excroissance de Deezer, c'est une partie de l'équipe de Deezer et vice versa. Nous travaillons en étroite collaboration. Et aujourd'hui si je ne pouvais pas avoir cette proximité, cela ne pourrait pas marcher. Sur un service de l'ampleur de Deezer, on ne peut pas prendre de risques.

Iguane : Iguane Solutions a-t-il répondu à vos attentes ?


Daniel MarhelyIguane Solutions apporte un réel conseil à Deezer. Il y a beaucoup d'échanges entre mes équipes et celles d'Iguane Solutions sur les problématiques que l'on rencontre et nous essayons aussi d'anticiper le futur au niveau de la charge. Ce sont des échanges qui permettent de faire des choix et d'éviter d'être confrontés à de vrais blocages dans le futur. Iguane Solutions est capable de gérer cette anticipation.

Deezer et Iguane Solutions testent ensemble les nouvelles technologies et nous nous répartissons le travail sur les sujets. Quand nous avons des contraintes, en fonction de la croissance du service, nous faisons des réunions pour mettre en place les objectifs à atteindre. Après quoi Deezer, sur la partie développement/service, et Iguane Solutions, sur la partie architecture/systèmes, proposons des arbitrages technologiques. Une fois actés, nous nous y préparons et anticipons la charge du service pour la mise en production. Cela est arrivé notamment en ce qui concerne la partie réseau du service lorsqu'il a fallu passer une partie de notre trafic sur du CDN ou encore suite à l'évolution de notre SQL. De ce fait, Deezer a appris à travailler de manière très optimisée. Nous essayons d'aller au bout de notre technologie pour optimiser sans cesse nos ressources.

Aujourd'hui, Deezer est un gros service français et sur la globalité nous avons très peu de machines en réalité. Si nous nous comparons à d'autres concurrents ou d'autres services à taille comparable, nous avons une petite architecture mais très optimisée. Il y a eu un gros "tuning" également du côté d'Iguane Solutions sur les machines et les services. Cela a pu être le cas grâce à nos échanges : nous partageons les accès au monitoring, à des statistiques, à des fichiers de log, nous recevons des alertes côté Iguane régulièrement. On a réellement de la visibilité et donc la possibilité d'optimiser sur des sujets très variés.

Depuis plusieurs mois, le service est très stable et nous ne déplorons aucun problème technique, ce qui nous permet de développer beaucoup plus sereinement. Quand nous avions des soucis à l'époque, il fallait monopoliser des ressources sur l'optimisation et sur comment régler les problèmes. Aujourd'hui, nous sommes beaucoup plus focalisés sur notre produit. C'est aussi cette liberté de se dire, "on dort tranquille", il y a des gens qui s'en occupent. Chacun son métier, chacun son expertise : notre coeur de métier c'est la musique, pas l'infogérance. Nous aurions pu faire le choix d'internaliser cette partie-là mais avec du recul, on trouve chez Iguane Solutions un vrai savoir-faire. Nous avons un produit à développer, une expertise qu'est la musique et nous travaillons avec différents experts dans différents domaines.

Iguane : Deezer à l'international ?


Daniel MarhelyActuellement, nous sommes lancés en France, en Angleterre et nous ouvrons la Belgique dans les jours à venir. Côté hébergement, cela est moins compliqué au niveau des pays limitrophes.

Nous avons annoncé récemment que nous allions nous déployer dans plus de 100 pays : 128 exactement. Deezer va couvrir 70% des pays du Monde et déployer des pops dans des points stratégiques : nous avons ciblé Singapour qui est bien avancé, Sao Paulo, l'Australie, la Corée du Nord et l'Amérique du Nord, sûrement New York. Iguane Solutions est un des rares hébergeurs à pouvoir nous suivre de la sorte dans une ouverture à l'international.

Au niveau du service, Deezer doit repenser en grande partie l'architecture de son code afin d'avoir un service qui puisse se déployer facilement sur différents pops ; cela fait partie du métier et de notre développement. Aujourd'hui, nous avons choisi de nous développer à l'international, il nous faut donc adapter le produit à cette nouvelle contrainte. Sur l'implantation à l'international, Deezer sera un service payant. Qui dit payant dit obligatoirement qualité de service, nous ne pouvons donc pas servir aujourd'hui un client en Asie à partir de la France. Nous sommes donc obligés de nous rapprocher du client, d'être au plus près puisque l'on ne peut pas être partout évidemment. Il nous faut alors être dans les points les plus stratégiques, dans les coeurs réseaux mondiaux.

Iguane : Comment résumeriez-vous les points forts de la collaboration Iguane Solutions / Deezer ?


Daniel MarhelyEn 2007, Iguane Solutions a cru en Deezer... Nous avons toujours été livrés dans les meilleures conditions, Iguane Solutions a un savoir-faire propre, une réelle capacité d'adaptation. Il y a eu énormément d'accompagnement, de conseil et de réactivité depuis le début de notre collaboration. Aujourd'hui, plus de 5 ans après, cela continue et ce n'est que le début : nous sommes en France et si tout va bien nous serons rapidement à l'international. Nous ne sommes pas prêts de sortir d'Iguane Solutions comme ça, nous travaillons avec très peu de prestataires de cette manière-là, donc pourvu que ça dure !

... Aujourd'hui, Deezer croit en Iguane Solutions !


© 2014 Copyright Iguane Solutions - Aller vers le haut de la page