3 stratégies pour migrer vers le cloud public

 

3 stratégies pour migrer vers le cloud public

 

Toutes les applications d’entreprise ne sont pas forcément faites pour tirer profit des capacités du cloud public, cependant, quand c’est le cas, il est essentiel de disposer d’une stratégie de migration efficace vers le cloud public. En ce sens, il est important de déterminer la meilleure stratégie à adopter pour atteindre le résultat escompté.

Chez Iguane Solutions, nous sommes conscients que le processus de migration vers le cloud public est un défi, c’est pour cette raison que nous avons préparé cet article afin de vous fournir une vision des avantages et des inconvénients des stratégies de migration les plus courantes.

 

1. Lift and shift

 

Lift and shift migration

 

Cette première stratégie est l’une des plus populaires de par sa simplicité et elle permet aux applications d’être migrées dans un délai relativement court. La stratégie Lift and Shift (également appelée rehosting) consiste simplement à déployer exactement le même logiciel sur une plateforme / fournisseur de cloud différent.

Cette stratégie en elle-même n’apporte pas beaucoup d’avantages, car les clouds publics ne sont pas censés être utilisés de la même manière que les plateformes traditionnelles “on-premises”, mais il s’agit généralement de la méthode de migration la plus rapide et la plus simple.
La migration de votre logiciel en l’état vers un cloud public est généralement la première étape vers une transformation et une adaptation incrémentale de votre code et de l’utilisation de votre infrastructure pour améliorer l’efficacité de votre plateforme cloud.

A retenir

  • La stratégie de « Lift and Shit » ne nécessite aucune modification de votre code.
  • Même si cette stratégie est assez simple et simple à mettre en œuvre, elle peut souvent être coûteuse ou totalement inefficace à long terme si le logiciel n’est pas modifié pour tirer parti des fonctionnalités et des capacités du cloud public.
  • C’est une stratégie intéressante si vous avez confiance en votre capacité à adapter progressivement votre logiciel à la plateforme cloud de votre choix pour améliorer son efficacité.

 

2. Move and improve

 

Move and improve migration

 

La deuxième stratégie est connue sous le nom de « Move and Improve ». Elle consiste à migrer l’application d’origine vers une/des machine(s) virtuelle(s) à partir desquelles l’application peut être utilisée tout en étant progressivement «améliorée». Cette stratégie offre de nombreux avantages.

Premièrement, elle élimine presque tous les risques associés à la migration de votre application vers le cloud, car l’application n’a pas vraiment besoin d’être modifiée, ou du moins pas immédiatement. Deuxièmement, elle donne aux développeurs la possibilité de planifier les changements de façon incrémentale de manière flexible et pratique.

Enfin, réaliser ces améliorations incrémentales directement sur la plateforme cloud permet de réduire les temps d’indisponibilité applicative, car l’environnement virtuel ainsi que l’ensemble des services managés à disposition offrent toute la souplesse nécessaire à une évolution en douceur d’une version applicative à une autre.

Chez Iguane Solutions, nous pensons qu’il s’agit de la stratégie la plus flexible lorsque vous travaillez avec des applications ou des processus complexes, car elle est moins risquée et permet de contrôler les modifications incrémentales apportées à l’application.

A retenir

  • La stratégie « Move and Improve » implique de déplacer dans un premier temps l’application « legacy » (souvent monolithique) vers un environnement cloud sans aucune modification, ou presque, car vous pourriez par exemple tirer parti de certaines fonctionnalités de base du cloud public telles que les bases de données managées sans modifier votre code.
  • À partir de cette migration initiale, vous pouvez améliorer votre application grâce à de petites modifications incrémentales pour utiliser des fonctionnalités plus avancées du cloud public, telles que les load-balancers managés, l’autoscaling, etc.
  • Étant donné que l’application s’exécutera dans le cloud public, vous disposez de toute la flexibilité dont vous avez besoin pour l’améliorer en réduisant autant que possible les temps d’indisponibilité.
  • Cette stratégie permet aux développeurs de planifier une transition en douceur qui, au final, consomme beaucoup moins de ressources qu’un refactoring complet.

 

3. Rip and replace

 

Migration Rip and replace

 

La dernière stratégie que nous allons analyser suit une logique simple. Si l’entreprise a besoin de migrer son logiciel vers le cloud public, pourquoi ne pas le réécrire complètement et le rendre «cloud native»? La réponse la plus simple à cette question est que cette stratégie est extrêmement complexe à mettre en œuvre.

La migration des logiciels “legacy” vers le cloud implique dans ce scénario la réécriture du code source à l’aide de langages et de framework modernes, ainsi que la mise en place de profonds changements dans la méthodologie de travail et dans la manière de consommer l’infrastructure. Parmi ces changements, on peut citer la mise en place des principes DevOps, le découpage de la nouvelle application en microservices, potentiellement son exécution au sein de conteneurs, etc.

Maintenant, oublions un instant les aspects méthodologiques et d’infrastructure, et concentrons-nous sur le logiciel. Afin de mettre en œuvre la stratégie Rip and Replace (également connue sous le nom de refactoring), vous devez avoir une connaissance complète du code source, ce qui en soi peut déjà être un challenge, en particulier pour les applications les plus anciennes.

De plus, même avec le code source complet à portée de main et une bonne compréhension de celui-ci, le réécrire complètement dans un nouveau langage et s’assurer qu’il n’y a pas de dépendances obsolètes peut être un défi de taille.

Ce qu’il faut retenir de tout cela c’est que la méthode Rip and Replace est ardue, même dans les cas où le logiciel en lui-même n’est pas complexe. Il faut généralement beaucoup de ressources, de temps et d’argent pour effectuer une migration vers le cloud de cette façon, ce qui pourrait freiner la croissance de l’entreprise pendant une longue période.

A retenir

  • Le “Rip and replace” implique la réécriture / refactorisation de l’application en suivant une approche «cloud native».
  • Cela induit l’utilisation de langages et de framework modernes, de découper votre application monolithique en une variété de microservices faiblement couplés.
  • Une excellente compréhension de la plateforme de cloud public de votre choix est nécessaire pour pouvoir tirer pleinement parti des services managés disponibles le cas échéant.
  • C’est un processus difficile qui nécessite des ressources considérables, à la fois en termes de temps et d’argent.
  • En raison de sa complexité, il est difficile de définir des jalons réalistes.

 

Le mot de la fin

 

La migration des applications vers le cloud peut être une tâche ardue. Non seulement cela consomme du temps et de l’argent, mais cela nécessite également un changement de paradigmes à différents niveaux de l’organisation. Il est donc extrêmement important d’évaluer soigneusement chacune des stratégies de migration jusqu’à trouver celle qui convient à la fois au budget de l’organisation et à la complexité de l’application.

De notre point de vue, il est souvent préférable de migrer et améliorer votre application graduellement (move and improve), puis éventuellement de planifier un refactoring complet si nécessaire pour atteindre une efficacité maximale quand cela fait sens au vu des ressources à engager.

Chez Iguane Solutions, nous avons l’expérience nécessaire pour vous guider tout au long de ce processus, en vous accompagnant à chacune des étapes de la migration afin de garantir que vos applications fonctionnent comme prévu. N’hésitez pas à nous contacter!